En Afrique Centrale, le plus grand déficit en infrastructures se trouve dans le secteur de l'énergie éléctrique tant en terme de développement des capacités de production que du développement de l'accès à l'énergie électrique. I l n'y a pas de réseau transfrontalier proprement dit à part la ligne 220kv qui lie Kinshasa en RD Congo à Brazzaville au Congo.

Elle demeure en conséquence la région la moins électrifiée du continent avec un taux d'environ 13%. C'est pourquoi, dans le cadre de sa mission, le Pool Energétique de l'Afrique Centrale (PEAC) oeuvre à la mise en place des projets de construction d'infrastructures éléctriques suivants. Deux types des projets se trouvent dans son portefeuille :