REUNION EXTRAORDINAIRE DU COMITE DE DIRECTION DU POOL ENERGETIQUE DE L’AFRIQUE CENTRALE (PEAC)

 

La Société Nationale de l’Electricité (SNEL) et le Secrétariat Permanent du Pool Energétique de l’Afrique (PEAC) organisent, le 5 décembre 2018 au Kempiski Hotel Fleuve Congo à Kinshasa, République Démocratique du Congo, la Réunion Extraordinaire du Comité de Direction du Pool Energétique de l’Afrique Centrale dédiée à la traduction concrète des mesures prises en juin 2018 à Kigali par les organes décisionnels du PEAC pour la redynamisation de l’organisme spécialisé.

Cette Réunion Extraordinaire permettra au Comité de Direction, organe de coordination des activités du PEAC, de statuer sur la réévaluation de la contribution financière des Sociétés d’Electricité, de procéder à l’examen et l’adoption du budget 2019 et de prendre des mesures visant à favoriser la mise en œuvre pérenne du mandat de grande envergure dévolu au Secrétariat Permanent du PEAC.

 

Les participants attendus sont :

 

-       Les Présidents Directeurs Généraux et Directeurs Généraux des Sociétés d’Electricités membres du PEAC ;

-       Les Responsables des services financiers de Sociétés d’Electricité ;

-       Les Points focaux du PEAC des sociétés d’électricité;

-       Le Secrétariat Permanent du PEAC.

Atelier national d’appui à la mise en œuvre de la Décision N°73/CEEAC/CCEG/XVI/15 de la 16ème Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC, portant approbation de l’institution d’un prélèvement PEAC et la création d’un Fonds de développement du secteur électrique de l’Afrique Centrales

La Décision N°73/CEEAC/CCEG/XVI/15 de la 16eme Session ordinaire de la conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC, tenue le 25 Mai 2015 à N’Djamena, République du Tchad, portant approbation de l’institut d’un prélèvement PEAC et la création d’un Fonds de Développement du secteur électrique de l’Afrique Centrale, qui vise fondamentalement la soutenabilité à moyen et long terme du mandat de grande envergure dévolu au PEAC, constitue une forte traduction de la volonté politique des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC d’accélérer l’électrification de l’Afrique centrale.

De gauche à droite, Monsieur Roger KOMBO, Président de l’Association des Usager du Secteur de l’Electricité (AUSE), Monsieur Gilles POTOLOT, Secrétaire Général du Groupement Interprofessionnel de Centrafrique (GICA) et Monsieur Olivier MALIBANGAR Chargé de Mission auprès du Ministre des Mines, de l’Energie et de l’Hydraulique, Président de l’Atelier national


L’électrification de l’Afrique Centrale étant un défi transnational, la mise en œuvre de ce mode de financement approprié et pérenne des projets prioritaires nationaux et régionaux portés par le PEAC contribuera indubitablement à l’accélération de la mise en œuvre opérationnelle, cohérente, concrète et urgente des programmes d’électrification de l’Afrique centrale.

C’est en application de cette Décision des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC qu’il a été organisé les 9 et 10 Mars 2017 à Bangui, dans le sillage de la réunion des organes statutaires du PEAC tenue en République Centrafricaine, un atelier national d’appui à la mise en œuvre de la Décision N°73/CEEAC/CCEG/XVI/15 portant approbation de l’institut d’un prélèvement PEAC et la création d’un Fonds de Développement du secteur électrique de l’Afrique Centrale.

Organisé, avec l’appui financier du Secrétariat Général de la CEEAC, l’atelier de Bangui constitue la première étape du programme de facilitation du processus d’application par chacun des onze Etats membres du PEAC de la Décision N°73/CEEAC/CCEG/XVI/15.

Lobjectif était desensibiliser lesdifférentsdécideursde la République Centrafricaine ainsi que les experts et acteurs nationaux du secteur de l’électricité sur lurgentenécessitédemettreenœuvreladite Décision.

Aussi, une cinquantaine d’experts ont pris part à cet atelier présidé par Monsieur Olivier MALIBANGAR Chargé de Mission auprès du Ministre des Mines, de l’Energie et de l’Hydraulique, qui a été assisté Monsieur Roger KOMBO, Président de l’Association des Usager du Secteur de l’Electricité (AUSE), Monsieur Gilles POTOLOT, Secrétaire Général du Groupement Interprofessionnel de Centrafrique (GICA). Il s’agit, entre autres, des Représentants des institutions suivantes :

 

  • Ministère des mines, de l’Energie et de l’hydraulique ;
  • Ministère des Finances et du Budget ;
  • Ministère des affaires Etrangères, de l’intégration Africaine et des centrafricains de l’Etranger ;
  • Ministère chargé du Secrétariat Général du Gouvernement et des Relations avec les institutions ;
  • Ministère de la justice et des Droits de l’homme ;
  • La société Energie Centrafricaine ENERCA ;
  • L’Agence Centrafricaine d’Electrification Rurale (ACER) ;
  • L’Agence de Régulation du secteur de l’Electricité (ARSEC) ;
  • Le Groupement Interprofessionnel de Centrafrique (GICA) ;
  • Les Associations et organisations des usages du secteur de l’électricité ;
  • Le Secrétariat Permanent du PEAC.

Les experts du Pool Energétique de l’Afrique Centrale (PEAC) ont procédé à trois présentations destinées à édifier les participants sur l’importance et la pertinence opératoire de la Décision N°73/CEEAC/CCEG/XVI/15 issue de la 16eme Session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC.

Les présentations se sont articulées de la manière suivante :

  • Mise en œuvre et Mécanisme de Gestion de Financement Autonome (Cas de la RCA), par M. Moussa OUSMAN, Directeur Général de l’Energie ;
  • L’Etude Relative au Mécanisme de Financement Autonome du PEAC par Monsieur Josué SIALO, Directeur de Service Financier et Comptable de l’ENERCA, ancien Expert du PEAC ;
  • Processus d’Adoption du Mécanisme de financement Autonome par la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC par ATADET AZARAK MOGRO ;
  • Substance de la Décision N° 73/CEEAC/CCEG/XVI/15, par Monsieur Jacques ATANGANA du PEAC.

 

 

L’opportunité déchanges offerte à l’issue des présentations a rendu possible l’appropriationpar lensemble de participantsde toute la substance de la Décision N°73/CEEAC/CCEG/XVI/15 notamment le plèvement dit "PEAC",institué surlesencaissementsderecettesconsécutivesàla consommation d'électricité, qui satisfait aux gles d'auto financement et permetde maintenir les équilibres macroéconomiques en vue des avulgarisation.

Les échanges ont également permis de déboucher sur une perception commune de la pertinence opératoire de cette importante Décision, qui side dans les as pects inhérents à la gestion du mécanisme qui, entre autres, pondent à des critèresde sécurité et de disponibilité pour le PEAC, de transparence pour les sociétés exploitantes et les Etats membres.

 

LAtelier de Banguia véritablement atteint l’objectif fondamentalement dimpulsion dune dynamique nationale favorisant la mise en application du nouveau mécanisme de financement autonome du PEAC,dont les avantagesse déclinent telquil suit:

 

a) A courtterme

Le fonctionnement du Secrétariat Permanent du PEAC ainsi que des autres organes statutaires, envoie dopérationnalisation, pourra s’effectuer sans aléas, de même que les unions techniques et statutaires pourront être entièrement financées par le PEAC garantissant ainsi leur tenue régulière.

 

b) Amoyenterme

L'accélération assuréede la miseen œuvredes projetsénergétiques régionaux, notammentla réalisation des études et l'exécution des infrastructures des projets régionaux et nationaux d'électricité ;

La suppression du poids des paiements de contributions sur les budgets des Etats et des sociétés membres car,dans le cadre du nouveau mécanisme, les sociétés d'électricité ont qualité pour collecter les contributions et les reverser au PEAC suivant le mécanisme prescrit par la Décision N°73/CEEAC/CCEG/XVI/15;

Les Fonds de contre partie des financements des études des projets, de même que l'ingralité des coûts concernant les études de petits projets ,seront pris en charge par le Fonds de développement du secteur électrique de lAfrique Centrale

 

c) A long terme

Le Fonds du développement du secteur de l'électricité de lAfrique Centrale, qui repsente 75% de ce nouveau mécanismede financement, servira à garantir et à faciliter la mobilisation des financements plus importants au profit des projets électriques gionaux de l'Afrique Centrale.

Il a été parfaitement perçu que le profil du mécanisme de financement autonome du PEAC correspond à celui des mécanismes innovants généralement adoptés par les Institutions similaires et que sa particularité side dans les exemples de résultats encourageants, relevésaux plans intra étatiques, dintégration dans ledroit positif du concept de financement autonome.

 

En effet, dans le cadre des réformes du secteur de l’électricité, la plupart des Etats membres du PEAC ont déadopté des mécanismes de financement autonomede leurs secteurs d’électricité, à l’exemple de la Redevance Spécifique sur les Activités du secteur de l’électricité actuellementen vigueur en République Centrafricaine, tel qu’il ressort de la présentation de Monsieur OUSMAN MOUSSA, Directeur Général de l’Energie intitulée : « Mise en œuvre et Mécanisme de Gestion de Financement Autonome (Cas de la RCA) ».

 

En définitive l’idée d’appliquer ces expériences nationales concluantes au plan gional pour soutenir efficacement les objectifs de renforcement de la sécurité d’approvisionnement en électricité des différents pays de la CEEAC, d’accroissement du taux d’accès à l’électricité des populations, d’amélioration de la fiabilité du système électrique et de la qualité de la fourniture d’électricité sur l’ensemble de lespace énergétique communautaire dans une perspective de créationdun marcrégional a fait l’objet d’un véritable consensus rendant opportune la mise en œuvre de la diligence dévolue au Ministre en Charge de l’Energie par l’article 20 de la Décision N°73/CEEAC/CCEG/XVI/15 de la 16eme Session ordinaire de la conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC, tenue le 25 Mai 2015 à N’Djamena en République du Tchad, portant approbation de l’institution d’un prélèvement PEAC et la création d’un Fonds de Développement du secteur électrique de l’Afrique Centrale.

Sur invitation de son Président en exercice, Son Excellence Mr Béchir MADET, Ministre du Pétrole et de l’Energie de la République du Tchad. Il s’est tenu le 6 mars 2017 au siège de la communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale en sigle (CEMAC), à Bangui en République Centrafricaine, la 17eme Session du Conseil des Ministres du Pool Energétique de l’Afrique Centrale (PEAC).

La cérémonie d’ouverture présidée par son Excellence le Pr Faustin Archange TOUADERA, Président de la République Centrafricaine, Chef de l’Etat, a été ponctué du mot de bienvenue du Président de la Délégation Spéciale de la ville de Bangui, du propos liminaire du Secrétaire Permanent du Pool Energétique d’Afrique centrale (PEAC), de l’allocution du Président du Conseil des Ministres du PEAC, délivrée par son représentant, du discours de circonstance du Ministre des Mines et l’Energie et l’Hydraulique de la République Centrafricaine et du discours d’ouverture du Président Centrafricain.

Après avoir situé le contexte de l’importante rencontre organisée par le PEAC à Bangui, le Président de la Délégation Spéciale de la Ville de Bangui Monsieur Emile Gros-Raymond NAKOMBO a souhaité la bienvenue aux Ministres en charge de l’Energie du PEAC ainsi que leurs délégations respectives et a adressé à leur endroit ses remerciements pour avoir bien voulu faire le déplacement de Bangui.

Dans son propos liminaire, le Secrétaire Permanent du PEAC Monsieur jean Chrysostome MEKONDONGO a rappelé les multiples enjeux liés à l’électrification de l’Afrique centrale qui conduit les Etats membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale à s’engager en 2003 de coopérer et de mettre en place des stratégies et des moyens visant à améliorer le taux d’électrification au sein de l’espace CEEAC.

Il a ensuite précisé que le Pool Energétique de l’Afrique Centrale, en tant qu’expression institutionnelle de cet engagement, joue un rôle majeur dans le cadre des stratégies et politiques consensuels ainsi que des approches de solutions transnationales visant à maximiser la mise en œuvre solidaire des projets structurants.

Enfin, il a adressé sa profonde reconnaissance et ses remerciements à Son Excellence le Pr Faustin Archange TOUADERA, Président de la République, Chef de l’Etat, pour son engagement en faveur du développement de la coopération énergétique régionale, gage d’intégration socio-économique de l’Afrique Centrale.

A la fin de son intervention, le Secrétaire Permanent du PEAC a livré le message adressé aux membres du Conseils des Ministres du PEAC par Monsieur Jean-Louis BORLOO, Président de la Fondation Energies pour l’Afrique, qui a bien voulu marquer ainsi sa profonde désolation de n’avoir pu honorer de sa présence le rendez-vous de Bangui.

 

Procédant à la lecture de l’allocution du Président du Conseil des Ministres du PEAC, Monsieur Yobossoum NODJITOLOUM a adressé les compliments et les remerciements des membres du Conseil des ministres et de l’ensemble des délégations à l’endroit de Son Excellence le Pr Faustin Archange TOUADERA Président de la République, Chef de l’Etat, pour son fervent engagement en faveur de l’accélération de l’électrification de l’Afrique Centrale.

Ces compliments ont également été adressés à l’endroit de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, et du peuple centrafricain pour l’accueil chaleureux et pour toutes les attentions fraternelles dont les délégations dans leur ensemble ont fait l’objet.

Enfin, les remerciements du Président du Conseil des Ministres ont été adressés à l’endroit de S.E Léopold MBOLI FATRAN, Ministre des Mines, de l’Energie et de l’Hydraulique de la République Centrafricaine, pour les efforts fournis en vue de l’accueil par son pays de ce grand rendez-vous de l’Energie.

 

Dans son allocution S.E Monsieur Léopold MBOLI FATRAN, Ministres des Mines de l’Energie et de l’hydraulique, a souhaité, au nom de son Excellence le Professeur Faustin Archange TOUADERA Président de la République, Chef de l’Etat, de celui du Premier Ministre, Chef de Gouvernement, du Gouvernement Centrafricain et en son nom propre, une cordiale bienvenue à toutes les délégations des pays frères ainsi qu’aux partenaires Techniques et Financières qui ont bien voulu effectuer le déplacement de Bangui afin de prendre part à la réunion annuelle des Organes Statutaires du PEAC est son volet évènementiel.

 

Aussi, après avoir rappelé l’historique de la création du PEAC, S.E Monsieur Léopold MBOLI FATRAN a indiqué que le PEAC a pour vocation de permettre aux Etats membres de disposer non seulement d’avantages comparatifs et compétitifs mais aussi de s’inscrire dans une dynamique visant à construire ensemble le développement du secteur de l’énergie sous l’angle de l’intégration régionale.

 

Evoquant la situation de son pays en la matière, le Ministre en Charge de l’Energie a précisé que dans le cadre de sa vision à moyen et long terme. La République Centrafricaine accorde une large place au développement du secteur de l’énergie électrique auquel il est assigné des axes stratégiques prioritaires de développement qui sont en parfaite adéquation avec le mandat dévolu au PEAC.

 

Pour terminer, il a formulé le vœu que des recommandations précises du Conseil des ministres soient prises sur chacun des engagements pris à Bangui avant de souhaiter un bon déroulement des travaux du conseil des Ministres.

 

Dans son discours d’ouverture, Son Excellence le Professeur Faustin Archange TOUADERA, Président de la République Centrafricaine, Chef de l’Etat, a souligné l’importance de l’Edition 2017 de la réunion des organes statutaires du PEAC et son volet événementiel, que constitue le Forum-expo des Investisseurs et développeurs organisé autour du thème : «  accélérer l’Electrification de l’Afrique Centrale », et indiqué que la programmation à Bangui de ces rendez-vous de grande importance témoigne d’une marque particulière d’attention de la communauté des spécialistes décideurs, investisseurs et développeurs du secteur de l’Energie vis-à-vis de l’engagement constant de la République Centrafricaine dans la construction d’une plus grande solidarité africaine autour des sujets cruciaux de la sous-région.

 

Par ailleurs, le Chef de l’Etat Centrafricaine a rappelé le véritable paradoxe des ressources abondantes et d’électricité rare en Afrique Centrale et insisté sur l’importance de la décision prise le 12 Avril 2003 par l’ensemble des pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) de créer le Pool Energétique de l’Afrique Centrale.

 

Par ailleurs, le chef de l’Etat a invité à l’impulsion d’une grande dynamique de mobilisation de financement pour la réalisation physique de ces projets bancables afin de commencer à matérialiser les contours de la coopération en matière d’énergie entre les membres du PEAC.

 

En outre il a indiqué que l’établissement du marché régional de l’électricité permettra à l’espace énergétique communautaire de l’Afrique Centrale de s’inscrire dans une dynamique de coopération avec les autres Pools Energétiques Régionaux Africains qui attendent beaucoup de l’immense potentiel en énergies renouvelables, notamment hydroélectrique, de la sous-région.

 

Il a également annoncé que la République Centrafricaine ne ménage aucun effort pour apporter sa part de contribution sur la question centrale de l’énergie qui se situe au cœur de l’économie et du changement climatique.

 

Par ailleurs, il a marqué son soutien quant à l’organisation en République Centrafricaine de l’atelier national relatif à la mise en œuvre de la Décision n°73/CEEAC/CCEG/XVI/15, issue de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC du 25 mai 2015 à N’Djamena, portant approbation de l’institution d’un prélèvement PEAC et la Création d’un Fonds de développement du secteur électrique de l’Afrique Centrale.

 

Enfin, leChef de l’Etat Centrafricain aexhorté les membres du Conseil des Ministres du Pool   Energétique de l’Afrique Centrale à mettreen œuvre les diligences nécessaires à l’organisation sur l’année 2017, au sein de leurs pays respectifs,des ateliers nationaux destinés àfaciliter leprocessus   de transposition de cette Décision déterminante pour l’essor de l’électrification de l’Afrique Centrale.

Pour conclure, Son Excellence le Président Faustin Archange TOUADERA, a souhaité pleins succès aux travaux de la 17ème session du conseil des Ministres du Pool Energétique de l’Afrique Centrale.

 

Vues des membres du Gouvernement, des parlementaires et dirigeants des Institutions Républicaines

Cliquez ici pour demander le compte rendu du conseil des ministres.

 

                                                                                 

Le 3 Mars 2017 s’est tenu à Bangui en République centrafricaine, au siège de la Communauté Economique et Monétaire de l’Af(CEMAC), le Forum Expo des Investisseurs et Développeurs en marge de la réunion annuelle des organes statutaires du Pool Energétique de l’Afrique Centrale tenu à Bangui du 27 Février au 9 Mars 2017.

 

 

Ce forum a eu pour objectif fondamental de sensibiliser les investisseurs et les promoteurs du secteur de l’électricité sur l’extrême urgence de mobilisation de financements et de faciliter la traduction de leurs intérêts en engagements concrets pour l’accélération de la mise en œuvre des projets structurants identifiés.

 

Les stands d’exposition et les séances B to B ont également été prévus dans ce cadre pour favoriser les échanges bilatéraux entre les membres des différents organes statutaires et les Partenaires Techniques et financiers notamment en ce qui concerne les choix technologiques et les meilleures options de financements.

 

Ce forum a été présidé par le représentant résident de la CEMAC, Dr Jeannot Christophe GOUGA III, qui, après avoir évoqué toute la substance et fixé les contours de cette rencontre de grande importance organisée en marge de la réunion annuelle des organes statutaires du Pool Energétique de l’Afrique Centrale (PEAC), a laissé la place aux différents intervenants pour leurs présentations, selon l’ordre ci-dessous :

 

  • Présentation des Projets du PEAC par Monsieur ATADET ;
  • Présentation des Projets de la RCA par Dr Michel BINDO ;
  • Présentation de la BAD par Monsieur Firmin BRI ;
  • Présentation de QUADRAN par Monsieur Alexandre LOMBOLEZ ;
  • Présentation de General Electric Global par Madame Christel-Diane WETCHE YOUBI ;
  • Présentation de l’EQUATEUR par Monsieur Michel ARTIGUES ;
  • Présentation TERRAPIN par Mademoiselle Annette LUMUMBA ;
  • Présentation de LIBRE ENERGIE par Madame Christelle BARAT ;
  • Présentation AS-SERVICE par Monsieur Waheb SISSAOUI.

 

A la suite des différentes présentations, les participants, ont eu l’opportunité de partager leurs expériences ainsi que leurs savoir-faire et de proposer des solutions pouvant à court, moyen et long terme donner une forte impulsion au développement du secteur électrique de l’espace CEEAC.

 

 

In fine, le Forum-Expo des investisseurs et développeurs s’est avéré un espace pertinent de dialogue stratégique et a particulièrement permis d’inaugurer une nouvelle étape du processus de réalisation physique des Projets Intégrateurs Prioritaires (PIP) et des Projets du Programme d’Electrification Transfrontalière (PPET).

 

Visite des stands par le Ministre Centrafricain des Mines de l’Energie et de l’Hydraulique en compagnie du Secrétaire Permanent du Pool Energétique de l’Afrique Centrale (PEAC).

Les 3et 4mars 2017, s'esttenue à Bangui, en République Centrafricaine, au siège de laCommunauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale ensigle (CEMAC), la 17èmesession ordinaire du Comité Exécutif du Pool Energétique de l'Afrique Centrale(PEAC).

 

Le Secrétaire Permanent du Pool Energétique de l‘Afrique Centrale (PEAC), le Directeur Général de l'Energie de la Guinée Equatoriale, Président du Comité Exécutif et le DirecteurGénéraldel'EnergiedelaRépublique Centrafricaine ont respectivement pris la parole dans le cadre de la cérémonie d’ouverture des travaux de cet instancetechnique duConseil desMinistres du PEAC.

 

Dans son mot d'introduction, leSecrétaire Permanent du PEAC, Monsieur Jean-Chrysostome MEKONDONGO a livré les conclusions des travaux du Comité de Direction et remercié les représentants des Administrations Publiques des Etats membres de la CEEAC en charge de l'énergie électrique et leurs délégations respectivespouravoir bien voulu oulu effectuer le déplacement de Bangui en dépit de leurs importantes charges.

 

Quant au Président du Comité Exécutif ,Monsieur Juan NGUEMA NZE OKOMO, il a adressé ses vifs remerciements au Président de la République Centrafricaine, Chef de l’Etat, Son Excellencele Professeur Faustin Archange TOUADERA, au Gouvernement et au Peuple Centrafricain pour la tenue de la Réunion des Organes Statutaires à Bangui en RCA.

 

Ila, par ailleurs, adressé ses compliments au Ministre en charge de l'énergie de la RCA, Monsieur Léopold MBOLI FATRAN pour toutes les facilites ayant permis la tenue des assises de Bangui, avant de souhaiter la bienvenue à la 17èmesession du Comité Exécutif du Pool Energétique de l'Afrique Centrale (PEAC), aux membres et à leurs délégations respectives, et rappeler l’objet de cette réunion qui consiste à analyser l’ensemble des dossiers soumis et de formuler des recommandations pertinents permettant au Conseil des Ministres de prendre des décisions appropriées pour instruire les diligences inhérentes à la mise en œuvre des programmes et projets du PEAC. Pour terminer, le Président du Comité Exécutif a formulé ses vœux de parfaite réussite des travaux.

 

Danssonmotdebienvenue, le Directeur Général de l'Energie de la RCA, Monsieur Moussa OUSMAN a rappelé l’importance que revêt la tenue de la réunion des Organes Statutaires qui permettent, non seulement de faire le bilan de toutes les activités réalisée saucours d'une année, mais également de donner des orientations sur les activités de l’année à venir. De même, il a indiqué que cette réunion est une occasion de faire le suivi de l’état d’avancement des projets du portefeuille du PEAC.

 

En outre, il s’est appesanti sur l’objectif du Gouvernement de la RCA d'augmenter de manière significative le taux d'accès à l'électricité des populations urbaines, Périurbaines et rurales avant de finir son propos en souhaitant pleins succès auxtravaux de laréunion duComité Exécutif.

 

Photo de famille du comité exécutif, bangui 3 mars 2017

Cliquer ici pour demander le compte rendu du comité exécutif.